Le site du Parti Socialiste de Tours Centre

Pour une grande région Val de Loire

Article publié dans l’édition du Monde du 31 mai 2014.

Le président de la République a annoncé une accélération du calendrier de la réforme territoriale puisqu’un des tout prochains Conseils des Ministres pourrait étudier un projet de Loi, un calendrier de travail précis et une carte des grandes régions d’avenir.

Ce calendrier très rapide nous amène à affirmer publiquement la position très largement partagée par nombre d’élus locaux de l’actuelle région Centre dans la diversité des mandats qui leur ont été confiés par les électeurs : président de région, présidents de départements, présidents d’agglomération, maires et parlementaires.

Nous nous appuyons sur l’unité du territoire régional qui s’est forgée, au cours des 30 dernières années, autour d’une identité, d’un cadre de vie, d’un maillage de ses villes et de ses acteurs socio-économiques. Aujourd’hui, l’unité de notre région et le vivre ensemble que nous partageons sont une réalité pour tous, acteurs politiques, économiques ou associatifs, habitants de notre région. Car oui, trois décennies de travail en commun issues des premières lois de décentralisation nous ont permis de faire de la région Centre la 6ème région industrielle de France, la 1ère pour son agriculture céréalière et une région leader dans bien d’autres domaines.

A cet égard, nous réaffirmons avec la plus grande énergie la défense et la promotion de notre histoire commune et de l’identité de notre région ainsi que la qualité de vie de nos habitants. Oui, notre région est belle, le fleuve majestueux qui la traverse et les châteaux de la Loire nous sont enviés dans le monde entier. Oui, notre région est préservée, ses trois parcs naturels régionaux y ont protégé une faune et une flore exceptionnelle. Oui, notre région est celle d’un art de vivre « à la française » si formidablement décrit par George Sand, Balzac, Marcel Proust, Maurice Genevoix , Alain Fournier et tant d’autres.

Nous affirmons vouloir situer l’avenir de notre région autour du Val de Loire qui a acquis ses lettres de noblesses au travers de son classement au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO. Au-delà, c’est vers l’Ouest que se situent nos principaux axes de coopération interrégionale et les grands enjeux porteurs pour l’avenir de notre région, en matière de développement économique et d’emploi, de mobilité, de recherche et de culture. Car c’est bien autour du fleuve royal que se situent les véritables gisements de développement économique et social qui irriguent toute notre région, autour de l’industrie avec le poids du secteur aéronautique, du tourisme avec plus de 6 millions de visiteurs dont 1 million empruntent le formidable itinéraire de la Loire à Vélo, autour de la recherche avec le Cancéropôle Grand Ouest que nous cofinançons, autour de nos vignobles de Loire dont les exportations ne se démentent pas, autour de nos universités et de nos grands laboratoires de recherche.

Aussi, c’est forts de nos engagements quotidiens et permanents avec tous les acteurs publics et privés que nous avons la certitude que l’avenir de notre région réside dans son ouverture vers l’ouest, avec pour axe structurant la vallée de la Loire. C’est ce qui doit à l’évidence prévaloir dans la nouvelle carte des régions.

L’avenir de la région Centre s’écrit donc actuellement. Il est dans ce cadre de notre responsabilité d’élus locaux et de responsables politique d’affirmer aujourd’hui nos choix pour l’avenir, car dans quelques jours, ce pourrait être trop tard. Alors oui, nous disons maintenant notre souhait d’une région « Centre Val de Loire ».

Signataires : François Bonneau, président de la Région Centre ; Frédéric Thomas, président du conseil général d’Indre-et-Loire ; Christophe Degruelle, président de la communauté d’agglomération de Blois ; Marc Gricourt, Maire de Blois ; Jean-Pierre Sueur, sénateur du Loiret, président de la commission des lois du Sénat ; Jean Germain, sénateur d’Indre-et-Loire, secrétaire de la commission des finances du Sénat ; Jean-Jacques Filleul, sénateur d’Indre-et-Loire ; Valérie Corre, députée du Loiret ; Jean-Marie Beffara, député d’Indre-et-Loire, premier vice-président de la région Centre ; Jean-Paul Chanteguet, député de l’Indre, président de la commission développement durable et de l’aménagement du territoire de l’Assemblée Nationale ;Jean-Patrick Gille, député d’Indre-et-Loire ; Denys Robillard, député de Loir-et-Cher ; Laurent Baumel, député d’Indre-et-Loire ; Isabelle Bruneau, députée de l’Indre

Collectif d’élus de la région Centre