Le site du Parti Socialiste de Tours Centre

Départementales, un bon bilan, au delà de la défaite

images

 

Le travail, initié par Claude Roiron, poursuivi par  Marisol Touraine puis Frédéric Thomas, et accompli par la majorité départementale sortante, est remarquable. Il faut souligner, au-delà de l’excellence des  résultats obtenus, la méthode de gouvernance de Frédéric Thomas, faite de concertation et de  pragmatisme. La compétence et l’efficacité de cette collectivité dans l’exercice des solidarités entre les personnes et entre les territoires sont incontestables.

Deux récents rapports parus en 2014, l’un  de l’INSEE d’une part, et l’autre de TERRA NOVA, d’autre part, ont montré que l’INDRE ET LOIRE est « un des dix départements où il fait bon vivre », et «  le seul département de la région Centre Val de Loire, avec le Loiret, dont la contribution à la  richesse nationale a augmenté ces dernières années. »

 

BILAN DE LA MAJORITE DEPARTEMENTALE (2008/2015)

 

1/ Une méthode : Concertation et co-construction

Une méthode transversale appliquée à tous les projets structurants

Construire ensemble et équitablement sur le territoire :

  • Contrats Départementaux de Développement Solidaire : 20M€ par an sur 20 contrats avec les EPCI et communes
  • Livre Blanc des Collèges
  • Schéma Pluriannuel d’Investissements Routiers
  • Plan Départemental d’Insertion
  • Plan EHPAD
  • Travail partenarial de l’Agence d’Aide aux Collectivités Locales (ADAC) et du Conseil d’Architecture d’Urbanisme et de l’Environnement
  • Réseau des MDS
  • Schéma numérique
  • Développement touristique avec nos partenaires, etc…
  • Plan Pluriannuel de Gestion des Déchets Non Dangereux
  • Plan Climat

 

2/ L’enfance et la famille

Accueil et prise en charge

  • Amélioration de l’offre formation des Assistantes Maternelles
  • Structuration de l’offre : création de www.assistantes-maternelles37.fr
  • Soutien à la création des RAM
  • Soutien financier aux multi-accueils en fonctionnement et en investissement (CDDS)
  • Places pour hébergement de femmes seules avec enfants en complément du dispositif ASE
  • Accueil des Mineurs Isolés Etrangers
  • Gestion des Centres de vacances de Longeville-sur-Mer et de Maillé-de-Montagne

Prévention et accompagnement

  • Création de lieux de rencontre parents/enfants au sein des MDS
  • Soutien aux structures au travers des Contrats Pluriannuels d’Objectifs et de Moyen (exemple Fondation Verdier, 8M€ en 2014)
  • Appel à projets Soutien à la Parentalité 2012-2016
  • Exposition 2XY sur l’éducation à la sexualité

Egalité Femmes Hommes

  • Création d’une délégation spécifique et d’un poste de chargé de mission
  • Campagne de sensibilisation pour les violences faites aux femmes (accueil manifestation au CG)

 

3/ Jeunesse et années collèges

Vie au collège

  • Harmonisation des frais de cantine (3.16€ le repas en Indre-et-Loire)
  • Amélioration de la nourriture des collégiens (Agrilocal, repas à thèmes et opérations de sensibilisation)
  • 21M€ par an consacrés au transport scolaire dont 2M€ pour le transport d’élèves handicapés
  • Distribution annuelle de 8700 dictionnaires aux 6èmes
  • Création d’Atout Collégiens (jusqu’à 2000€ de subvention pour un projet imaginé et géré par les élèves, 40 dossiers traités)
  • Accompagnement scolaire au travers des CLAS
  • Campagne de sensibilisation pour la sécurité routière
  • Mise en place d’une expérimentation cartables légers
  • Déploiement des ENT et expérimentation de tablettes numériques

Relation avec les établissement

  • Travail annuel et suivi de la dotation de fonctionnement des 54 collèges du département
  • Reprise en gestion directe des fluides des collèges pour mutualisation des marchés (adhésion à Centr’Achats et mise en place d’un Contrat de Performance Energétique)
  • 9M€ de dépenses de fonctionnement collèges (2014) dont 5.6M€ de dotation aux collèges

Participer pédagogiquement

  • Rédaction d’un Livre Blanc des Collèges
  • Développement de l’école du socle à Richelieu et au Grand Pressigny
  • Mise en réseau des collèges de Nouâtre, Sainte Maure et Ile Bouchard
  • Création d’un internat en agglomération
  • Modification de la sectorisation à l’est du département pour régler les problèmes de sureffectif à Bléré
  • Création d’une dotation pédagogique à l’élève

Investir pour les élèves

  • Plan Informatique d’équipement des établissements 2009-2013: 6M€ / 600K€ en 2014
  • Travaux de grand entretien (80M€)
  • Aménagement des abords des collèges (ex. Vouvray)
  • 50 points d’arrêts traités chaque année pour un budget de 500K€
  • Reconstruction du collège de Neuillé Pont Pierre
  • Reconstruction de la demi-pension de Joué-les-Tours, Chinon, de Montlouis et de Montrésor
  • +21% d’investissements éducation entre 2008 et 2013

Elaboration de Cap Collèges

  • 50 M€ pour les collèges
  • Une reconstruction, un nouvel internat, 6 nouvelles ½ pensions ainsi que plusieurs restructurations de salles d’enseignement

Accompagner la jeunesse

  • Soutien aux clubs formateurs renforcé
  • Développement des ateliers artistiques
  • Soutien à l’éducation par l’image (Collège au cinéma…)
  • Développement des liens entre entreprise et établissement scolaire
  • Création d’Atout Jeunes Logement pour aider à la première installation des jeunes
  • Création d’Atout Jeunes Formation

4/ Vie active: 

Soutenir l’emploi

Soutenir le dynamisme de l’économie tourangelle

  • Soutien aux entreprises sur le territoire conditionné à la création d’emplois : mise en place du dispositif Atout Eco 37 (119 projets aidés pour un montant de 6.2M€ de 2011 à 2013), aides aux Zones d’Activités pour 7.5M€ de 2008 à 2014, 590 emplois créés ou maintenus grâce à Atout Eco 37
  • Soutien à la recherche et l’innovation : 14M€ entre 2009 et 2013, renouvellement en 2013 de la convention avec l’Université François Rabelais
  • Soutien à l’artisanat : 15 projets aidés dans le dispositif OCMACS pour 1M€ entre 2009 et 2013, renouvellement de la convention avec la Chambre des Métiers (2.2M€ entre 2010 et 2015)
  • Reconnaissance et accompagnement de l’Economie Sociale et Solidaire : ouverture du dispositif Atout Eco 37, partenariat avec la FDCUMA, soutien à diverses structures (CRESOL, CRESS, Odyssée Création, COOPAXIS etc…)
  • Elaboration du SDAN (100M€), adhésion au SMO avec le Cher et opérations de Montée en Débit

Structurer et développer la force touristique de la Touraine

  • Adoption d’un Schéma Touristique Durable en 2011 et renouvellement en 2015
  • Développement du FIET. 9M€ de soutien global à l’économie touristique entre 2009 et 2013
  • Création de l’Agence Départementale du Tourisme, fusionnée avec la direction du tourisme et l’UDOT
  • Développement de projets communs avec le 41 et prise de participation à la SPL de Tour(s)+
  • Création d’un cluster tourisme en lien avec la Région et le 41 pour inventer l’avenir de l’offre touristique du territoire
  • Définition d’un projet d’aménagement global de la Vallée du Cher
  • Restauration des ports de Touraine et aides batellerie

Contribuer au dynamisme agricole tourangeau

  • Soutien aux acteurs de l’agriculture (Chambre d’Agriculture) et bio (Inpact 37)
  • Participation aux projets structurants du territoire (Abattoir de Bourgueil 293 000€ + adhésion à la SCIC ; Laiterie de Verneuil 135 000€ ; Vinopôle d’Amboise 200 000€)
  • Plan d’aide à la modernisation des bâtiments d’élevage
  • Soutien exceptionnel aux éleveurs ayant souffert de la sécheresse de 2011
  • Participation avec la FAV à une étude sur la maladie du bois
  • Soutien à diverses manifestations agricoles (Ferme expo…)

Accompagner les plus fragiles vers l’emploi

  • Versement du RSA (65M€ en 2014)
  • Développement concerté du PDI-PTI et des actions concernées (conférence annuelle). Budget annuel de 8.5M€ pour la politique d’insertion
  • Mise en place d’une plateforme mobilité
  • Développement de la clause sociale au sein de la collectivité et création d’une cellule à disposition des collectivités intéressées par le dispositif
  • Aide à la création de micro-entreprises par des brSa (notamment avec la BGE)
  • Politique ambitieuse des Emplois d’Avenir au sein du CG37 : embauche de 50 personnes
  • Mobilisation du Fonds Social Européen pour la première fois en 2014 (6M€ mobilisables)

 

5/ Développer une offre de mobilité cohérente

Développer les transports collectifs départementaux 

  • Mise en place d’un Schéma des Transports départemental
  • Amélioration des points d’arrêts Fil Vert : 2M€ entre 2011 et 2014
  • Extensions et nouvelles lignes pour améliorer la desserte des 2ème et 3ème couronnes : ligne Saché-Monts
  • Soutien au tramway à hauteur de 14M€
  • Création de six aires de covoiturages et coordination de l’offre avec Tour(s)+ au travers du site « Covoiturons en Touraine »
  • Engagement d’un travail avec le Conseil Régional pour créer un titre de transport unique

Assurer un développement coordonné des infrastructures

  • Elaboration du Schéma Pluriannuel d’Investissements routiers sur 10 ans (5M€/an)
  • Amélioration de l’état des voieries : programme annuel (12M€ en 2014)

 

6/ Participer à la qualité du cadre de vie tourangeau

Contribuer au respect de l’environnement

  • Mise en place d’un plan de gestion des déchets (PPGDND) et structuration départementale de cet enjeu par l’adhésion à Touraine Propre
  • Soutien aux opérations d’assainissement (CDDS)
  • Développement de contrats de rivières
  • Adhésion au SATESE 37
  • Gestion ambitieuse des ENS et mise en place d’un schéma départemental
  • Adoption du Plan Climat Energie Territorial (actions internes et externes) pour contribuer à la soutenabilité de notre modèle de développement pour les générations à venir
  • Animation de la filière bois
  • Soutien aux projets de renforcement de digues sur la Loire (2.9M €)
  • Accompagnement du SDIS 37 dans son fonctionnement et ses investissements

Projets d’investissement SDIS

-       Construction du CS de Bourgueil : 920 000€ H.T.

-       Consultation prévue pour Avril 2014

-       Construction du CS d’Yzeures-sur-Creuse : 790 000€ H.T.

-       Consultation prévue pour Octobre 2014

-       Construction du CPI Val de Brenne : 420 000€ H.T.

-       Consultation prévue pour Novembre 2014

-       Construction du CS de Sainte-Maure-de-Touraine : 940 000€ H.T.

-       Consultation prévu pour Novembre 2014

-       Construction du CS de Montlouis-sur-Loire : 800 000€ H.T.

-       Consultation prévue pour Décembre 2014/ Janvier 2015

Développer l’offre de loisirs et contribuer à l’épanouissement de chacun

  • Soutien aux clubs sportifs et participation à la création d’équipements (1er poste des CDDS 2014). Participation à la création du premier Marathon Touraine Loire Valley (40K€ de subvention pour 3500 participants/ 15K€ de subvention à la course des jeunes)
  • Contribution à l’animation culturelle des territoires (contrats de développement culturel, festivals et en particulier Terres du Son, spectacle vivant, équipements structurants)
  • Structuration de l’offre de bibliothèques dans le département (7 Bibliothèques Municipales Associées)
  • Maillage territorial des écoles de musique
  • Entretien, création de dynamiques nouvelles et programmation culturelle ambitieuse pour les monuments départementaux (projet de Candé, nouveaux jardins de Saint Cosme, scénographie du Grand Pressigny et de Saché, exposition Matisse à la Devinière, rénovation de l’Hôtel Gouï, développement de loches et Chinon)
  • Numérisation et mise à disposition du fond des archives départementales
  • Découverte de richesses patrimoniales grâce au travail du service archéologie (Tram, LGV…)
  • Adoption du Schéma Départemental des Déplacements Doux

 

7/ Construire une politique du logement et de l’habitat exemplaire

Entre 2011 et 2013, le Conseil Général a participé :

  • A la création de 635 logements sociaux pour 32M€ de travaux (640 emplois)
  • A la réhabilitation de 800 logements pour 20M€ de travaux (400 emplois)
  • Dans le parc privé, grâce au dispositif « Chaud Dedans », au traitement 530 dossiers par an pour 11M€ de travaux au total ( 220 emplois)
  • A l’accès et au maintien au logement des plus fragiles grâce au FSL (1.8M€ annuel) et à la création du PDALPD

 

8/ Assurer le rôle de chef de file de solidarités

Accompagner les personnes en situation de fragilité

  • Aide au maintien à domicile des PH ( 17.3M€ BP2015) et à l’hébergement des PH (55M€ BP2015)
  • Création de places en foyer occupationnel
  • Amélioration des délais d’instruction de la MDPH
  • Création d’un poste de conseiller en insertion professionnelle à la MDPH
  • Participation des associations à la gouvernance de la MDPH
  • Accompagnement d’initiatives associatives (Mode H…)
  • Actions de sensibilisation sur l’autisme (conférence CG…)

Prendre part aux actions de santé

  • Incitation et participation aux projets de Maisons de Santé Pluridisciplinaires
  • Actions de vaccination (280K€ annuels, distribution de vaccins) et de dépistage du cancer (207K€ avec le CCDC)
  • Analyses du Laboratoire de Touraine

Action sociale

  • Offre de secours d’urgence et de Mesures d’Accompagnement Social Personnalisé
  • Contractualisation avec les structures médico-sociales
  • Structuration de l’offre sociale territoriale grâce aux MDS
  • Places réservées auprès des bailleurs publics pour femmes victimes de violence (au travers de l’EAO) et lits disponibles pour hommes battants ( au travers de l’ATHOBA)

 

9/ Grand âge

Accompagnement et prise en charge

  • Versement de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA Domicile 25M€ BP2015, APA Établissements 22M€ BP2015)
  • Coordination gérontologique (pôle Autonomie dans les MDS), rôle d’appui et d’animation
  • Accompagnement des établissements spécialisés : Plan EHPAD 2011-2017 25M€ pour création de petites unités de vie.
  • 535 emplois créés à fin 2012 en EHPAD via conventions tripartites
  • Exigence d’habilitation pour ouverture d’EHPAD privés
  • Mise en place de l’appel à projet Habitat du Bien Vivre à Domicile
  • Expérimentation PAERPA (Parcours de Santé pour les Personnes Âgées) dans le Lochois
  • Journée de sensibilisation au « bien vieillir en Touraine »

 

En complément de ce bilan, ci-dessous, la lettre mensuelle de la majorité départementale:

L’EDITO

Christian Guyon

Président du Groupe de la Majorité départementale

J’ai le plaisir de vous adresser cette deuxième lettre d’informations des Conseillers généraux socialistes et apparentés qui revient sur les grands dossiers abordés par l’Assemblée départementale depuis le mois de sep- tembre dernier.

Après une hausse de la fréquentation touristique en Touraine cet été, le département peut se féliciter d’avoir réalisé un très bon chiffre d’affaires dans ce do- maine, confirmant la forte attractivité de notre destina- tion. Grâce à une programmation renouvelée et à une révision de la politique tarifaire, les monuments du Conseil général ont, eux aussi, bénéficié de cette aug- mentation, puisque la cité royale de Loches, avec sa remarquable exposition « Costumer l’Histoire », a enre- gistré une hausse de fréquentation de plus de 11% au 1er octobre. Le domaine de Candé a aussi vu sa fré- quentation augmenter avec plus de 64 % par rapport à l’année dernière, et ce malgré les aléas climatiques. Le marathon Touraine Loire Valley organisé pour la pre- mière fois grâce au Conseil général a permis d’attirer de très nombreux publics venus de la France entière et de l’étranger. Ces bons chiffres témoignent des choix perti- nents de la Majorité départementale pour assurer la promotion et le développement du patrimoine vivant qui concourt à l’attractivité du département et au dyna- misme de l’économie locale.

Une bonne nouvelle ne venant jamais seule, le journal Les Echos a publié le 8 octobre dernier une carte de la qualité de vie en France sur laquelle l’Indre-et-Loire ap- paraît comme l’un des 10 départements français où il fait bon vivre.

Cette carte a été réalisée d’après une étude de l’Institut national de la statistique (Insee) qui a passé au crible 27 indicateurs (critères socio-économiques, degrés d’accès aux équipements, à la culture, aux sports, aux loisirs les niveaux de diplôme, la qualité environnementale) afin de définir les avantages et inconvénients de vivre sur chaque territoire (2 677 lieux de vie de France métro- politaine). On peut se réjouir d’un tel succès, que le Conseil général accompagne par les actions qu’il met en place tout au long de l’année en matière d’aména- gement du territoire ou de cohésion sociale.

Malgré une situation économique et sociale difficile, l’exécutif départemental poursuit inlassablement son action de proximité avec les habitants et avec les terri- toires. L’enjeu pour nous, au-delà de la nécessaire maî- trise des dépenses publiques, est de pouvoir impulser des dynamiques partenariales fortes pour continuer à proposer un service public moderne, innovant et efficace, en adéquation avec les besoins des Tourangelles et des Tourangeaux.

 

FINANCES — La décision modificative d’octobre 2014Dans un contexte financier et budgétaire particulière- ment contraint, le Conseil général s’est réuni le 24 octobre dernier pour ajuster les recettes et les dé- penses de l’exercice budgétaire de l’année 2014. La décision modificative qui a été votée a permis de doubler l’épargne nette du Conseil général et de di- minuer son emprunt d’équilibre de 5 millions d’eu- ros. Grâce à une gestion rigoureuse des dépenses et des recettes, le Conseil général est parvenu à préser- ver une réelle capacité d’investissement qui profite à la fois aux territoires et aux Tourangeaux . À cette occasion, plus de 600 000 euros d’investissement ont été ajoutés sur les travaux de montée en débit sur l’année 2014 pour en accélérer l’aboutissement et prévenir le phénomène de fracture numérique. La politique cultu- relle volontariste mise en place par le Département lui a également permis de dégager 200 000 euros de recettes sup- plémentaires dans les monuments, pendant la saison estivale, ce qui témoigne des efforts et du sens des responsabili- tés de l’exécutif pour rendre un service public de qualité, tout en améliorant la situation du budget départemental. « Par une gestion responsable, par une réforme moderne et innovante de nos interventions et par un aménagement que nous voulons équilibré et concerté des territoires, le Département d’Indre-et-Loire se situe à l’avant des défis et des réformes à venir » a conclu Frédéric THOMAS, Président du Conseil général, lors de la session du 24 octobre.

SOLIDARITE – LE CONSEIL GENERAL SE MOBILISE EN FAVEUR DES PERSONNES ELOIGNEES DE L’EMPLOI

À cette occasion, plus de 600 000 euros d’investissement ont été ajoutés sur les travaux de montée en débit sur l’année 2014 pour en accélérer l’aboutissement et prévenir le phénomène de fracture numérique. La politique cultu- relle volontariste mise en place par le Département lui a également permis de dégager 200 000 euros de recettes sup- plémentaires dans les monuments, pendant la saison estivale, ce qui témoigne des efforts et du sens des responsabili- tés de l’exécutif pour rendre un service public de qualité, tout en améliorant la situation du budget départemental. « Par une gestion responsable, par une réforme moderne et innovante de nos interventions et par un aménagement que nous voulons équilibré et concerté des territoires, le Département d’Indre-et-Loire se situe à l’avant des défis et des réformes à venir » a conclu Frédéric THOMAS, Président du Conseil général, lors de la session du 24 octobre.

L’Assemblée départementale, réunie le 26 septembre dernier, a adopté son nouveau Programme Départe- mental d’Insertion (PDI) qui a pour objectif d’accompa- gner les publics fragiles dans leur démarche d’insertion sociale, citoyenne et professionnelle. La Majorité dé- partementale réaffirme son ambition d’assurer et d’approfondir sa mission de solidarité à l’égard des publics les plus fragiles, sur l’ensemble du territoire, en lien avec ses partenaires.

Ce document définit les objectifs et les priorités de la politique d’insertion du Conseil général de 2015 à 2017. Face à la montée de la précarité et à la dégrada- tion de la situation de l’emploi, le Conseil général et ses partenaires se mobilisent collectivement pour pro- poser aux publics privés d’emploi un accompagnement social et professionnel adapté à leurs besoins, renfor- cer l’offre d’insertion en levant les freins à l’emploi, à la formation, à la mobilité, à la santé, au logement et à la citoyenneté .

Quelques chiffres clefs :

Le Conseil général souhaite améliorer l’accueil et l’orientation des publics, multiplier les passerelles vers l’entreprise, renforcer la territorialisation de sa politique d’insertion, s’engager plus fortement auprès des jeunes en difficulté avec 50 emplois d’avenir proposés et mobi- liser des moyens complémentaires, au travers du Fonds social européen. La Majorité départementale a été la première à solliciter le concours du Fonds social euro- péen à hauteur de 7,6 millions d’euros sur 6 ans pour des actions concrètes en faveur des personnes en situa- tion de fragilité. C’est un levier important qui va per- mettre de renforcer l’action du Conseil général en fa- veur des publics en insertion socio-professionnelle.

Le PDI prévoit le déploiement de la plateforme de mobi- lité départementale, portée par l’association WIMOOV, en partenariat avec l’Agence Locale de l’Energie et Mo- bilité Emploi 37, le développement de garde d’enfants adaptée pour les publics en recherche d’emploi, la mon- tée en compétences des publics. 4 appels à projets ont été lancés pour répondre aux enjeux de la politique d’insertion du Conseil général.

Au 31 juin 2014, l’Indre-et-Loire totalise 17 000 bénéficiaires du RSA. 64 millions d’euros sont inscrits au budget 2014 du Conseil général au titre de l’allocation et près de 9 millions d’euros par an sont consacrés aux actions d’insertion et d’accompagnement socio-professionnel mises en œuvre par le Conseil général.

 

EDUCATION : LE CONSEIL GENERAL FAVORISE LA REUSSITE DE TOUS LES COLLEGIENS

La Majorité départementale fait de l’éducation une priorité majeure depuis 2008, que ce soit pour les travaux (demi-pension à Chinon, Joué, restructuration du collège de Montlouis) ou pour l’équipement informatique des collèges, pour lequel un plan de 6 millions d’euros a équipé les établissements publics entre 2009 et 2014.

L’exécutif départemental va lancer, à partir de janvier 2015, des travaux d’investissement de grande ampleur, avec notamment la reconstruction du collège de Neuillé-Pont-Pierre pour un montant de 18 millions d’euros et la restructuration de la demi- pension du collège de Montrésor pour un montant de 3 millions d’euros.

Lors de la commission permanente du 26 septembre 2014, le Conseil général a voté la dotation globale de fonctionnement qui sera versée aux collèges publics en 2015 ainsi que les tarifs de restauration scolaire. Cette dotation d’un montant de 5,6 millions d’euros permet d’offrir aux collégiens les conditions optimales de leur réussite et de leur épanouissement. Afin de rétablir une égalité de traitement dans tous les collèges, une harmonisation des tarifs de restauration a été votée avec un ticket de cantine à 3,16 euros. Pour faciliter la gestion des fluides (gaz et électricité) et contenir l’augmentation des prix de l’énergie par des écono- mies d’échelle pour les collèges, le Conseil général reprendra à son compte, à partir de janvier 2015, la gestion des dépenses afférentes. Il incombera donc au Conseil général de lancer ce marché public pour un montant estimé de 2,5 millions d’euros.La majorité départementale en action

 

EDUCATION : LE CONSEIL GENERAL FAVORISE LA REUSSITE DE TOUS LES COLLEGIENS (suite)

Ce nouveau choix de gestion vise ainsi à éviter une charge de travail supplémentaire pour les collèges contraints de procéder à des appels d’offres dans le cadre de l’ouverture du marché du gaz et de l’électricité à la concurrence et à permettre une mutualisation au travers d’une centrale d’achats régionale.

En 2014, le Conseil général a également procédé à d’importants travaux d’entretien dans les collèges publics du dé- partement pour un montant global de 3,3 millions d’euros, dont 1,2 millions d’euros réalisés pendant la période esti- vale : rénovation des salles de cours de Montaigne à Tours (300 000 euros), les toitures du collège Rabelais à Tours (160 000 euros), l’isolation thermique de la SEGPA du collège Choiseul à Amboise (137 000 euros), ainsi que le rempla- cement des menuiseries extérieures de l’externat du collège de Loche (100 000 euros). Ces travaux contribuent forte- ment au soutien de l’économie locale et au dynamisme de l’artisanat.

Quelques chiffres clés :

Budget du Conseil général consacré au transport scolaire : 21 millions d’euros ; 9,1 millions d’euros consacrés aux investissements dans les collèges en 2014 ; 24 200 collégiens dans 54 collèges publics et 17 privés ;

AGRICULTURE BIOLOGIQUE : LE CONSEIL GENERAL SOUTIENT LE DEVELOPPEMENT DE PRATIQUES AGRICOLES DURABLES

Le Conseil général a invité l’association InPACT37 à venir présenter de- vant l’Assemblée départementale leurs actions au service d’une agricul- ture durable. InPACT 37, qui fédère quatre autres associations (Adear, Gabbto, Alter’Energies et Atable), favorise l’installation en agriculture biologique et paysanne, oriente les agriculteurs vers des pratiques et des systèmes de production durables, favorise les activités de transforma- tion et de commercialisation en circuits courts et conseille les collectivi- tés locales sur la recherche de foncier. Au cours de cet échange, plu- sieurs constats ont été dressés : il y a en Touraine une installation en agriculture pour trois départs à la retraite. 65% des installations agricoles aidées concernent des personnes non issues du milieu agricole.

Le département d’Indre-et-Loire est le premier département de la région Centre en bio avec 3% de la surface agricole utile contre 1,7% au niveau régional, la surface en bio ayant doublé en 5 ans. Il existe en Indre-et- Loire 254 fermes bio avec une forte proportion de viticulteurs bio (21%). C’est aussi grâce à la mobilisation d’InPact37 que le Conseil général a mis en place la plateforme Agrilocal qui permet l’introduction dans les res- taurants scolaires des collèges de produits issus de circuits courts et de proximité. Le développement de l’agriculture biologique représente un enjeu majeur en termes d’emplois dans le département puisqu’une ex- ploitation bio est pourvoyeuse en moyenne de plus de main d’œuvre (2,4 empois) que l’agriculture conventionnelle (1,6 emplois).

La majorité départementale en action

AGROALIMENTAIRE : LE CONSEIL GENERAL SOUTIENT LE DEVELOPPEMENT DE LA LAITERIE DE VERNEUIL A LOCHES

Le Conseil général a voté une aide de 144 000 euros, dans le cadre de son dispositif Atout Eco 37, pour accompa- gner le développement de cette laiterie qui s’appuie sur les 3 piliers du développement durable : un volet social important avec des recrutements significatifs en cours et à venir (27 nouveaux emplois) et un objectif de dévelop- per l’apprentissage, un volet économique exemplaire avec une volonté de se moderniser et de contribuer au maintien et au développement de la filière laitière dans le département (98% du lait provient des éleveurs lo- caux), et un volet environnemental innovant avec la construction d’un méthaniseur qui lui permettra de réaliser des économies d’énergie substantielles grâce à la valorisation des déchets agricoles du secteur. La coopérative de Verneuil, où l’esprit coopératif montre toute sa vivacité, fait partie de ces coopératives qui ont su s’adapter à l’évolution des politiques agricoles et à la mondialisation des marchés.

UN NOUVEAU MODE D’ELECTION EN MARS 2015

Les 22 et 29 mars 2015 se tiendront les élections dépar- tementales. L’assemblée départementale sera renouve- lée intégralement. La réforme a apporté plusieurs avancées quant au mode de scrutin : les 38 conseillers départementaux seront élus en binôme paritaire (1 homme/1 femme) dans 19 nouveaux cantons en Indre-et-Loire : Amboise, Ballan- Miré, Bléré, Château-Renault, Chinon, Descartes, Joué- les-Tours, Langeais, Saint-Pierre-des-Corps, Loches, Mon- tlouis-sur-Loire, Monts, Saint-Cyr-sur-Loire, Sainte- Maure-de-Touraine, Tours (4 cantons), Vouvray.

Le canton le moins peuplé sera celui de Bléré avec 23 634 habitants et le plus peuplé celui de Château- Renault avec 36 618 habitants. Ce nouveau découpage électoral vise à assurer une meilleure représentation des habitants en fonction du poids démographique des can- tons et à permettre la parité parfaite dans l’assemblée départementale.

Pour être élu dès le premier tour, le binôme devra ras- sembler la majorité absolue des suffrages exprimés et au moins 25% des électeurs inscrits. Au 2ème tour, l’élection aura lieu à la majorité relative, quel que soit le nombre de votants. Pour accéder au se- cond tour, il faudra que le binôme atteigne au moins 12,5% du nombre des électeurs inscrits, d’où l’impor- tance de la mobilisation des électeurs dès le 1er tour.

Contactez-nous : Par mail : xturpin@cg37.fr Par téléphone : 02.47.31.49.66 Par courrier : Hôtel du Département

Majorité départementale Un nouveau Souffle pour la Touraine Place de la Préfecture 37 927 TOURS Cedex 9

Consultez le site Internet du Conseil général :

www.cg37.fr